dimanche 29 mai 2016

Les ingrédients du succès : l’économie culinaire en quatre étapes



Réflexions à venir sur ce blogue...


Vous voulez des conseils pour épargner? Vous êtes à la bonne place. Mais, contrairement à l’ami Jack, qui a toute la compétence voulue pour vous jaser des liens ô combien fascinants entre économie, fiscalité et finances personnelles, mon expertise à moi va plutôt se concentrer sur le domaine culinaire – domaine hors de sa zone de confort à lui. Eh oui, ce couplage s'adonne à être un peu stéréotypé, mais bon, il en va ainsi de nos personnalités, et ça ne sert à rien de se battre contre sa nature profonde. 

Blague à part, j’ai effectivement la prétention de partager quelques trucs que j’utilise depuis quelque temps pour tenter de faire réduire la facture d’épicerie de mon couple, malgré l’inflation galopante et les affres de l’industrie alimentaire mondiale, mais sans faire la moindre concession sur la qualité de la nourriture. Parce qu’il se trouve que chez nous, que voulez-vous, on aime bouffer!

On aime bouffer, donc on cuisine. À mes yeux, il faut le plus possible tenter d’élaborer des repas sains et savoureux chez soi afin de limiter les tentations des restos, coûteuses à la fois pour le portefeuille… pour et la santé. (Aparté : pensez-vous que les chefs dosent la crème 35 % qu’ils mettent pour épaissir leurs sauces? ;) Non, ils en mettent en masse : le but c’est que ça goûte bon, et ils y réussissent en général très bien par l’apport de gras. Vous, si vous cuisinez, dans un même contexte, je vous garantis que vous irez mollo avec les matières grasses, et cela est, ma foi, quelque chose comme une assez bonne idée, point de vue santé globale.)

Si vous ne cuisinez jamais à la maison, n’avez jamais élaboré une quelconque liste d’épicerie et que vous ne faites jamais les courses (mon dieu, dans quelle bulle de verre vivez-vous?), ne lisez pas ce qui suit.

Voici ma stratégie simple en quatre étapes faciles (quel cliché que cette dernière phrase, mais bon, je me tiens à fine pointe des stratégies rédactionnelles marketing pour le Web) :

1) Établissez la liste stratégique des aliments clés dont vous avez absolument besoin pour cuisiner
Ma liste

2) Aiguisez votre oeil de lynx, surveillez les rabais et ciblez les bons repaires en lien avec votre liste stratégique
Lynx lynx




3) Apprenez plus de recettes en lien avec votre liste stratégique, soyez l'ennemi juré du gaspillage et devenez un pro de la permutation culinaire

Recette



4) Restez à l'affût,  misez sur l'autoformation en continu, donnez-vous droit à l'erreur et soyez fier de votre touche culinaire unique


smile

Je vous reviendrai de manière plus détaillée sur chacune de ces étapes dans les prochains jours... Work in progress, comme dirait Victor Hugo... À suivre! 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire