mardi 7 juin 2016

Les ingrédients du succès : étape 2

Aiguisez votre oeil de lynx, surveillez les rabais 
et ciblez les bons repaires 
en lien avec votre liste stratégique

Lynx en arbre
Dans le dernier article de la présente série, je vous expliquais à quel point il est important d'établir la liste stratégique des aliments essentiels à votre vie culinaire. L'élaboration d'une telle liste vise, entre autres,
  • à minimiser l'achat d'items inutiles, c'est-à-dire appelés à être jetés ou gaspillés en tout ou en partie, qui squatteront improductivement votre garde-manger, votre frigo et votre congélo;
  • à assurer une meilleure gestion de l'inventaire des aliments que vous utilisez régulièrement;
  • à gagner du temps, en prime, dans la préparation de vos listes d'épicerie, puisque vous vous référerez systématiquement en principe à la liste maîtresse. 


Ainsi, vous achèterez uniquement des valeurs sûres, qui répondent à vos goûts et à ceux de votre famille, et qui correspondent à vos aspirations santé (si vous en avez, mais ça, c'est vos affaires), à vos orientations environnementales, à vos préoccupations liées à l'achat local, etc. 

Pain, beurre, fromageVous avez fait vos devoirs? Vous avez votre liste en main? Je dois avouer que ce n'est pas un exercice facile et que j'ai dû apporter des correctifs à ma propre liste parce que j'avais oublié des trucs absolument capitaux (notamment, j'avais oublié d'ajouter du café de qualité, pourtant essentiel aux caféoliques que nous sommes à la maison!). Mais bon, faut pas s'inquiéter d'un oubli ou deux, votre liste va simplement se bonifier au fil du temps, il ne faut pas chercher la perfection du premier coup!

Une fois votre liste en main, il faut traquer pour obtenir les meilleurs prix possibles. Voici quelques pistes pour le faire sans trop se casser la tête et ne pas en faire une maladie - une autre facette de notre lifestyle familial : faut surtout pas se compliquer la vie chez nous, telle est l'une de nos orientations stratégiques!

VenteÉplucher les circulaires : faites-le vite et bien!

Je l'avoue, même si mon blogue fait la promotion de l'économie, je ne collectionne pas les coupons-rabais. Pas le temps, la vie est trop courte pour moi (n'empêche, je salue bien bas ceux et celles qui ont la créativité de se dépasser en économisant des centaines de dollars par année de cette façon). Bref, ce n'est pas pour moi, mais j'assume. 

Cependant, je me fais un devoir de consulter hebdomadairement la circulaire des épiceries de mon quartier dans un rayon géographique acceptable - pas question de faire le tour de la ville!!! Même qu'en grosse paresseuse que je suis, je me limite souvent à regarder la première et la dernière page des circulaires : saviez-vous que les rabais les plus intéressants s'y trouvent généralement? J'aime lire, mais pour moi, le genre littéraire circulaire ne fait pas partie des livres de chevet les plus passionnants, alors je vais assez vite. 

Si, dans les pages clés d'une circulaire, figurent des rabais liés à ma liste stratégique, alors, go, go, go, je fais le plein! J'y vais sans réserve, sans retenue, sans regrets, car je sais qu'il s'agit d'articles qui ne risquent pas d'être gaspillés! Je remplis, selon le cas :
  • mon frigo (si j'ai la certitude de venir à bout des aliments en question dans les prochains jours);
  • mon congélo (pour des réserves à décongeler plus tard : un congélo est absolument ESSENTIEL à toute démarche d'épargne culinaire, puisque la plupart des trucs se congèlent et demeurent aussi bons une fois décongelés);
  • mon garde-manger ou ma chambre froide au sous-sol (pratique pour emmagasiner certains fruits ou des légumes-racines, par exemple).
L'affaire cool, c'est qu'à force de faire des réserves, il en résultera que, certaines semaines, votre épicerie ne vous coûtera presque rien en raison de vos réserves, qui pallieront alors la plupart de vos besoins. 

Ainsi, quand mon pot de tomates séchées sera vide (oui, oui, je sais que c'est un produit de poule de luxe, mais j'ai établi que c'est une priorité et que j'ai le droit, bon, je vous réfère à ma liste stratégique), je pourrai en ouvrir un autre tiré de mes réserves, plutôt que 
    Tomates 1
  • soit aller en acheter un à l'épicerie la plus proche, et le payer crissement cher;
  • soit attendre qu'il vienne en spécial, mais ça se peut que j'attende longtemps, tsé, et on a qu'une vie à vivre. 
(J'ouvre ici littéralement une parenthèse pour vous parler des produits d'hygiène personnelle, tels que les mouchoirs et le papier de toilette. Prévoyez-vous un jour ne plus consommer ce type d'items? Vous en passer définitivement? La négative m'étonnerait beaucoup. Alors, lorsqu'un super rabais sur ces produits survient, il faut faire des provisions quasiment à l'infini, puisqu'à leur prix régulier, ils sont indécents! Stockez, stockez!) 

Vous voyez un rabais alléchant mais qui ne constitue pas un élément de votre liste stratégique? Cela n'est pas interdit de l'acheter dans le cadre du processus que je vous propose, si vous souhaitez faire changement, mais... méfiance!!!! 

Posez-vous la question bien attentivement : voulez-vous vraiment faire entrer chez vous un article qui ne fait habituellement pas partie de votre inventaire? Est-ce un nouveau truc à la mode et qu'il faut aimer pour être dans la gang (si oui, l'avez-vous testé avant, par exemple chez des amis ou au resto)? Une affaire de plus à gérer, ça vous tente? Rappelez-vous que le rabais le plus extraordinaire du monde ne sera pas profitable si vous ne le consommez pas entièrement, donc pensez-y deux fois avant de céder! 

Trouvez les bons repaires 


Parfois, ça n'est pas par l'entremise des circulaires que vous avez accès aux bons deals. En effet, certains items spécialisés viennent rarement en spécial dans les épiceries des grandes chaînes. Il faut ainsi trouver d'autres repaires pour s'approvisionner en lien avec sa liste stratégique. Voici ceux que j'ai ciblés :

1) Marchés publics

Marché Public de Seattle ProducPour l'achat de légumes frais, entre autres, les marchés publics sont incontournables : on peut repartir avec des sacs de beaux produits pour trois fois rien... ce qui n'est pas à exclure dans un contexte comme celui qu'a connu le Québec, où un chou-fleur se détaillait près de 8 $! Il s'agit en plus de produits locaux, et on peut jaser avec le producteur, qui a souvent plein d'idée pour leur transformation. L'été, on s'approvisionne donc à fond pour obtenir du frais, et on apprend comment congeler les légumes qui s'y prêtent bien en prévision de l'hiver et d'une éventuelle nouvelle flamblée des prix légumiers! 


2) Épiceries ethniques
Couleurs de la NatureVous aimez cuisiner exotique? Les cuisines moyen-orientales, orientales, indiennes, asiatiques, mexicaines et autres sont à votre portée si vous avez la possibilité de visiter les épiceries ethniques. Croyez-moi, dans les grands chaînes, dans le cas de beaucoup de produits internationaux (si vous parvenez à les dénicher dans les allées), vous allez les payer à prix d'or. Pas dans les épiceries ethniques, qui offrent souvent des prix doux à leur clientèle (souvent constituée de nouveaux arrivants nostalgiques de la cuisine de leur pays natal). Allez-y, je vous promets de belles découvertes! 

3) Commerces spécialisés 

Vous chérissez les noix, que vous mettez dans vos collations, desserts, etc.? Plutôt que d'acheter les sacs chers à l'épicerie (et souvent, les noix sont rances, ayant séjourné plusieurs mois dans l'entrepôt), vous devriez songer à vous trouver un commerce spécialisé dans le vrac. Idem pour les épices, le cacao en poudre, les farines de tout accabit, etc. Qualité optimale et économies assurées par rapport aux grandes chaînes... 

4) Événements gourmands gratuits

fromagesIl y a quelques années, nous avons découvert le Festival des fromagers artisans du Québec, libre de droits d'entrée. Pour les fous de fromages que nous sommes, nous avions l'impression d'avoir trouvé l'Eldorado! Compte tenu du prix habituellement prohibitif du fromage (qui méduse d'ailleurs complètement les Européens en visite chez nous), nous sommes contraints le plus souvent de nous modérer sur ce plan, mais là... 

Dans le cadre de cet événement champêtre, vous avez la possibilité de visiter une ferme laitière, de rencontrer plein d'artisans fromagers du Québec, de jaser recettes avec eux et de déguster gratuitement leurs créations, puis de repartir avec un sac plein de délicieux fromages québécois ultra-frais et goûteux... à une fraction du prix affiché à l'épicerie. C'est une approche donnant-donnant pour les producteurs, car l'événement leur donne une belle visibilité et l'occasion de gagner des ambassadeurs de leurs produits... dont je fais définitivement partie en tant que fan finie des fromages du Québec!

perroquet 1Maintenant, jasons un peu...

À vous maintenant de trouver votre événement gourmand et vos repaires de chasseurs futés... À moins que vous les ayez déjà spottés? Si oui, quels sont-ils? J'aimerais ça vous entendre! Parlez-moi-z'en, c'est en partageant nos trouvailles que nous parviendrons à survivre dans ce monde qui coûte un brin trop cher! 


2 commentaires:

  1. Les événements gourmands, j'avoue que je n'y avais pas pensé. Bonne idée!

    RépondreEffacer
  2. Dans le cadre du festival dont je parlais, les fromages sont vendus à une fraction du prix de l'épicerie, on a la possibilité de les déguster avant, et quel plaisir de jaser avec le producteur de son fromage préféré! Je vais continuer de faire la promotion de cet événement, mais il y en a sûrement d'autres!
    Pour les amateurs de vins, les salons constituent une belle occasion de faire des découvertes et d'éviter les mauvaises surprises liées à un choix aléatoire à la SAQ (nous, on ne prend plus la chance d'acheter un vin sans avoir eu la possibilté de le goûter ailleur au préalable)! ;)

    RépondreEffacer